Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juin 2007 6 02 /06 /juin /2007 10:30

 

Si il y a quelque chose que nous avions tous envie d'expérimenter lors de notre voyage à l'Ile Maurice, c'est d'aller sur un des îlots qui entoure l'île.


Nous avons vite éliminé l'Ile aux Cerfs, beaucoup trop touristique. Fabrice et moi y avions été il y a trois ans. Autant la ballade en mer avait été magique, autant l'île en elle-même nous avait déplu : restaurant, bar, magasins de souvenirs etc. Pourquoi pas y construire un hôtel tant qu'on y est ?


Comme nous étions à Flic-en Flac, nous avons décidé d'aller sur l'île au bénitier, qui est situé non loin du Morne. Flic-En-Flac regorge de nombreuses petites agences touristiques qui proposent des excursions sur les îles avoisinantes.

Même si nous n'étions pas très fan d'une excursion organisée, nous avons décidé quand même de nous renseigner. Nous sommes donc passé par l'agence "Fragawills Tours", qu'au passage je recommande car ils ont été fantastiques!! D'habitude les excursions se font avec une dizaine de participants ( ce dont ne rafollions pas), mais ce jour là, il n'y avait que nous.

Nous avons donc embarqué avec Daraj et son fils, sur leur bateau " Le Bénitier".

Coût de l'aventure : 1000 roupies par personne ( 25 eur).

Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket

Bye Bye Flic-En-Flac


Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket

On s'approche de la barrière de corail


Nous avons fait un arrêt pour voir les dauphins dans la baie de Tamarin. Nous avons aperçu un dauphin seulement, par contre nous avons bien vu ces dizaines de bateaux à moteur et catamarans qui commencaient à mettre les gaz dès qu'ils voyaient un bout d'aileron. Certains touristes plongeaient dès qu'un dauphin était en vue. Pour moi, cela s'apelle de la traque. Fort heureusement, notre guide est resté en retrait et semblait tout aussi choqué que nous.



Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket


Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket

Pas de dauphins, mais une bonne dizaine de bateaux...


Nous nous sommes ensuite arrêté dans un endroit plus tranquille pour une initiation à la plongée. Pour celui qui n'a jamais nagé avec un masque et tuba, ça n'est pas évident la première fois !! Mais après avoir bu la tasse deux ou trois fois et enfin réussi à respirer avec le tuba, nous avons pu goûter aux joies d'observer les fonds marins mauriciens.
Alors que nous tentions de barboter et d'observer les poissons comme on pouvait, notre guide était, comme ainsi dire, un poisson dans l'eau et nous a montré comment nourrir les poissons. Bien sur Jean Phillipe à tenté de l'imiter, mais 5 mètres de profondeur, c'était un peu trop pour lui !!


Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket

Laëtitia est dans son élément


Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket

Fabrice aussi


Après tout ces efforts, il était temps pour un petit rafraîchissement. Nous avons donc sorti le rhum, le coca, et la Phoenix.


Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket


Après cet apéro anticipé, nous avons tout simplement apprécié la beauté des paysages, et surtout, comme on s'approchait tranquillement du bénitier, nous avons pu admirer la clarté du lagon.


Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket

On peut appeler cela le paradis...


Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket


On s'approche du benitier... Cette roche coralienne au milieu du lagon

Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket


Notre guide nous laisse alors découvrir ce bout de caillou pour aller préparer le déjeuner. On peut dire en tout cas que le bénitier est un mystère géologique. Après quelques tentatives infructueuses, nous arrivons à monter dessus ( attention aux pieds, ça fait mal).

Tout fiers d'être sur le bénitier, nous admirons les environs pendant quelques minutes ( on aurait aussi bien pu les voir d'en bas), aidons un gentil garçon à monter avec nous, et là nous decidons de retourner à l'eau. La descente fut aussi fastidieuse que l'ascension. Comme ça n'est pas très profond, on avait peur de se faire mal (enfin, surtout moi !!). Après quelques petites frayeurs, tout le monde a réussi à descendre, sains et saufs.

Nous décidons alors de nager jusqu'à la côte qui était à quelques centaines de mètres ( c'est pas ça qui va nous décourager quand même !). C'est alors que Laëtitia me dit qu'elle est sure d'avoir vu quelque part le père du garçon que nous avons aidé à escalader le bénitier. S'en suit alors toute une série de spéculations qui ont duré un bon moment. Est-ce une personnalité ? un acteur? un chanteur ? C'est sur Laëtitia l'a vu à la télé. Moi je n'avais pas mes lunettes donc autant vous dire que je n'avais pas fait très attention. Bref, il n'en était rien, et Fabrice , qu'on aurait d'ailleurs pu surnommer aussi le tchatcheur, est allé voir le gars en question sur la plage pour discuter ( afin d'en avoir le coeur net). Il s'agissait juste d'un touriste.

Il nous a bien fallu 30 minutes pour nager jusqu'à la côte. C'était un bon exercice pour nous mettre en appétit !

Arrivés sur place, nous constatons que notre table est prête et que nos guides sont aux fourneaux.



Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket


Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket


Au menu : Salade, langouste grillée, steak de thon, poulet, garlic bread, bière, rhum, vin, coca, et banane flambée en dessert. Un régal !

Au passage, Daraj nous explique qu'on aurait pas du monter sur le Bénitier, et cela à cause de l'érosion que ça provoque. Mea Culpa, on ne savait pas.

Comme le monde est très petit, Fabrice s'est rendu compte qu'il avait déja vu Daraj aupravant... En fait tous deux travaillaient au Sugar Beach au même moment, Fabrice comme barman et Daraj était le sculpteur sur glace.


Après ce bon repas, je ne sais plus trop ce qui s'est passé car Laëtitia et moi avons décidé de faire une petite sieste digestive, et sincèrement le rhum avait du faire son effet car je me suis endormie.

Les 3 mousquetaires remplirons les blancs quand ils m'auront donnés leurs impressions de la journée !!

Nous sommes repartis dans l'après midi, et nous avons fait un nouvel arrêt pour replonger.


Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket


Après ce rafraîchissement, nous sommes repartis vers Flic-En-Flac. Daraj à alors sorti la ravanne et nous avons pru profiter des talents de Fabrice.


Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket


Nous sommes alors partis dans un délire "Fort-Boyard". Remarquez, ça s'y prêtait bien. Il y a même une petite vidéo, mais là, je crois que ça ne ferait rire que le participants... Si vous me suppliez, je la mettrai...

Et voilà, la journée s'est terminée vers 17 heures. Nous étions tous bien crevés, mais avec des souvenirs plein la tête !

Partager cet article
Repost0
29 mai 2007 2 29 /05 /mai /2007 23:29
En triant les photos des vacances, je me suis dit qu'il en y avait beaucoup... A nous 5 nous avons pris environ 650 photos ( en sachant que Jean-Phillipe n'en a pas pris une seule, et que Fabrice partageait mon appareil).

Tout ça en deux semaines... Et il y a beaucoup de photos que je ne peux pas caser dans les articles, donc j'ai décidé de créer une nouvelle catégorie et de vous faire partager d'autres souvenirs de Maurice...

Comme on est mardi, je mettrais une nouvelle photo tous les mardis. Vous pourrez également me dire ce que vous en pensez.

C'est parti !


Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket



Cette photo a été prise lors de notre visite au jardin de Pamplemousse. Il s'agissait de l'enclos des tortues  (décidemment ça à l'air d'être l'animal le plus poulaire del'île !).

Ce qu'on ne voit pas sur la photo c'est que toutes les tortues étaient dans un coin, à l'ombre, en train de dormir... Sauf celle-ci qui avait apparemment trouvé l'endroit parfait pour pallier à la chaleur qu'il faisait ce jour là !

Vous ne trouvez pas qu'elle à l'air de nous narguer, avec son petit regard malicieux ?!
Partager cet article
Repost0
27 mai 2007 7 27 /05 /mai /2007 15:23

C'est à Flic en Flac que nous avons loué la maison où nous avons passé nos vacances. D'une part parce qu'apparemment c'est là qu'il fait le plus chaud, et d'autre part car c'était plus facile pour rendre visite à la famille. En effet, un des frère de Fabrice habite à Rose-Hill et ses parents habitent à Curepipe. De plus, Fabrice ayant travaillé au Sugar Beach, il connaissait un peu l'endroit.

Flic-En-Flac est un petit village mais où on a pu trouver tout le nécessaire. Il y a un SPAR ( assez grand mais cher aussi). On allait la bas uniquement pour se ravitailler en denrées de première necessité (pain,sucre, cigarettes). J'y ai trouvé aussi des fruits de la passion alors que ça n'était plus la saison ( bon OK ils avaient été importés), et surtout des biscuits au manioc, fabriqués à Mahébourg... délicieux! Il y a aussi un cyber café, pratique pour aller consulter ses e-mails ou son compte en banque !

Nous avons aussi passé quelques soirées au Shotz, un bar de nuit en face de la plage. Le bar est en plein air, ce qui est très agréable.

La plage est magnifique. Parfaite pour la bronzette,le bain de minuit,ou pour une sieste matinale comme Jean-Philippe a pu l'expérimenter...
Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket


Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket



Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket


Il y a énormément de coraux sur cette plage, et en fait cela est plutôt inquiétant. Le réchauffement de la planète et la pollution, contribuent à la diminution de la barrière de corail et d'ici peu, elle disparaîtra. Adieu donc lagon transparent...
Bien entendu, il est interdit de ramener des coquillages ou des coraux dans vos valises. Apparemment, même ramener du sable est interdit.


A Flic-en Flac vous trouverez aussi, des restaus ( que nous n'avons pas testé), plein de petites boutiques de souvenirs( comme d'habitude), et plusieurs agences touristiques qui vous proposent des locations d'appart, vélos, voitures, et aussi des excursions sur les îles alentours.
Partager cet article
Repost0
26 mai 2007 6 26 /05 /mai /2007 10:14

Nous avons eu l'occasion de visiter le parc de Casela. Celui-ci est situé à environ 10 mn de Flic en Flac, à Cascavelle, sur la Route Royale.


Sur 14 hectares, et pour 150 roupies, vous pouvez admirer des centaines d'oiseaux d'espèces différentes, des tortues, et quelques mammifères. Vous pouvez aussi monter jusqu'à l'observatoire. Il y a également un restaurant ( que nous n'avons pas testé), et l'inévitable boutique de souvenirs.

Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket


Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket


Nous avons même vu un toucan, l'emblême de Guiness!

Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket



Dans ce parc, nous avons aussi pu rentrer en contact rapproché avec une tortue ( il y en a partout à Maurice !). Philippe ne s'est pas pas fait prié pour aller la caresser, moi il a fallu un peu me forcer...

En revanche il faut savoir qu'il est interdit de grimper sur les tortues ( l'énorme écriteau en 3 langues à l'entrée n'a cependant pas empêché certains visiteurs de le faire).


Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket


Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket


Fabrice a aussi retrouvé son vieil ami Peter , rencontré trois ans plus tôt au même endroit:

Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket


Nous avons alors décidé de monter à l'observatoire. D'en bas, on voit juste un escalier en pierre. Du coup je me suis dit qu'au bout de l'escalier ça devait être fini... Et non, ça n'était que le début. Parce qu'après, il n'y a plus de marches, que des cailloux, et ça monte ( rien à voir avec une randonnée en montagne quand même, mais je ne suis pas habituée à grimper).

Les gars étaient devant, et avec Laëtitia, on à fait plusieurs pauses pour prendre des photos ( et se reposer aussi).

Une fois en haut, on a une vue imprenable sur la côte, les champs de canne à sucre, et les montagnes avoisinantes.


Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket

Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket

Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket


En redescendant, les trois mousquetaires n'ont  pas été très galants. Je n'allais pas vite car ça n'est pas facile de descendre avec des petite sandales! Heureusement Laëtitia m'attendait ( solidarité féminine), mais les gars ne se sont même pas posé la question de savoir si tout allait bien derrière...

Preuve à l'appui:

Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket


Bien sur, et on s'y attendait, la réponse a été : Mais on pensait que vous nous suiviez !!  Typiquement masculin ...

Après ce petit effort physique, nous sommes allé rendre visite aux mammifères:

Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket

Un paresseux


Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket

Les singes sont venus directement vers nous faire des cabrioles ! Cependant, cela fait quand même mal au coeur de les voir enfermés de la sorte.

Nous avons aussi vu des flamants roses:

Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket


Et un cygne:

Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket


A la sortie du parc, il y a une boutique de souvenirs, où l'on peut acheter de tout. Les prix ne sont bien sur pas indiqués.
Je regardais les livres d'activités pour enfants que je voulais ramener à mes neveux. Je demande donc le prix. La vendeuse me dit que ça coute 250 roupies. Ca fait un peu cher quand même... mais elle me dit que pour moi elle peut le faire à 200 . Je lui dis que ça ne m'interesse pas, mais merci quand même et je sors de la boutique.
La vendeuse me suit dehors et me dis alors que si je suis vraiment interessée, elle peut me le faire à 150 roupies !!
Si ça c'est pas de la vente forcée !!!
J'ai trouvé le même petit livre à Port-Louis dans une librairie pour 125 roupies.

Dans l'ensemble ce parc est agréable à visiter. Les oiseaux sont magnifiques mais sont dans des volières, les mammifères sont attachants mais sont enfermés dans leur cage. Pour ceux qui sont un peu "anti-zoo", cela fait mal au coeur de voir tous ces animaux en captivité. Pour ceux qui aiment les zoo, ce parc est idéal.

Personnellement, j'ai préféré le Crocodile Park de La Vanille où les animaux semblent plus en liberté ( sauf les crocos bien sur !!), mais nous n'avons pas eu le temps d'aller le visiter cette année.
Partager cet article
Repost0
23 mai 2007 3 23 /05 /mai /2007 21:20
 
 
Après la fête du baptême durant laquelle je m’étais plainte à qui voulait bien m’entendre que je n’avais pas encore vu la mer 24h après mon arrivée (moi qui suis associale : l’alcool délie les langues et j’avais vraiment hâte de contempler les plages paradisiaques de Maurice), nous ( Philippe, Jean-Philippe et moi) sommes partis à la plage. D’une part pour laisser les amoureux en tête à tête qui envoyaient un tas de code que nous décryptions avec rire, d’autre part parce que les gars voulaient s’offrir un bain de minuit et pour ma part voir la mer, la plage etc.….
 

La plage était déserte hormis quelques chiens errants qui me faisaient peur. Je n’ai pas peur des chiens ( au contraire des grosses blattes, cf rubrique "Nos amis les bêtes") mais ceux-ci sont en liberté en constante recherche de nourriture et on ne sait pas ce qui peut leur passer par la tête.

 
 

Bref, la mer était calme, juste un peu ondulée et je pouvais enfin voir ce dont j’avais rêvé pendant mes 24h de voyages grâce à la lune qui éclairait plutôt bien pour le milieu de la nuit.

 

L’eau était fraîche mais pas trop mal aux dires des gars ( moi je ne me suis pas baignée ) qui s’amusaient jusqu’à ce qu’on remarque quelque chose nageant ou flottant au loin. Je n’étais pas la seule à ne pas être très rassurée car JP est sortit de l’eau bien vite pour ne risquer quoi que ce soit. « Ca » semblait se rapprocher de nous. Philippe l’a suivit quelques temps après et les hypothèses sur la nature de cette chose fusèrent : 1 animal affamé qui avait sentit de la chair fraîche et qui s’approchait le plus discrètement possible. (« Ca » nageait pas vite mais « ça » bougeait). Après quelques minutes, on a conclut que « ça » devait être une bouée parce que « ça » ne bougeait vraiment pas vite. En tout cas, ils ne voulaient plus barboter et on est rentré se coucher.

 

Je suis retournée à la plage avec Anne le lendemain matin pour me baigner cette fois et m’apercevoir qu’il s’agissait bien d’une bouée inoffensive mais elle avait bien fichu la frousse à Jean-Philippe.


Laëtitia

Partager cet article
Repost0
21 mai 2007 1 21 /05 /mai /2007 20:10
Aujourd'hui, nous voulons vous faire découvrir la chanson des vacances. Elle est chantée par le groupe Evolozik et s'appelle Moris.

L’histoire de ces quatre fondateurs d’Evolozik, Yannick Gérie (Skandal), Jean-Patrick Praxede (Prax), Mevin Ramsamy (Nive M) et Rory Gowin (Mystère), est née d’un beau hasard. Son origine remonte à la fin des années 90. Mevin et Rory, dont la musique est leur passe-temps favori, se rencontrent lors d’un mariage. Cela scelle leur amitié. En 2003, les deux amis se joignent à une troupe de théâtre – Carpe Diem. Ils y font la connaissance de Yannick Gérie.

Le trio consolide son amitié jusqu’à la rencontre de Jean-Patrick, membre d’une chorale de jeunes. Rory, lui, conçoit un style mêlant séga et ragga sur Playstation – le sagga ! Il en parle à des artistes mais ces derniers n’y croient guère. Le 3 mars 2004, Rory et Mevin travaillent et définissent ce style. Ils contactent Yannick pour retravailler sa chanson et se produisent au Jump Around Youth Concert. Puis, ils participent à Rêve de Star en 2005.

Le groupe est baptisé Evolozik pour évolution à travers la technologie de la musique ! Après cinq mois, les membres, sponsorisés par IBL, font leur propre production et compilent dix morceaux, magnifiquement travaillés et fusionnant les genres et les sonorités, avec des voix tout simplement sublimes. Ils y évoquent l’amour et distillent leur style.

Source: L'Express.

En fait, cett chanson est devenu la chanson des vacances, tout d'abord parce que le rythme est entraînant, et les paroles ont du sens. Les 4 artistes parlent de l'amour qu'ils ont pour leur pays ainsi que pour l'Ile soeur, Rodrigues.
Comme nous passions de longs moments dans la voiture, cela nous a permis d'apprendre la chanson par coeur...même si évidemment c'était un peu dur de comprendre les paroles au début. Heureusement Fabrice était là ( encore) pour nous expliquer. Laëtitia et moi avons tellement accroché sur ce nouveau style de musique qui mélange séga et ragga que nous avons décidé de ramener l'album dans nos valises.

Vous pouvez écouter le morceau en cliquant sur "lecture":

Partager cet article
Repost0
20 mai 2007 7 20 /05 /mai /2007 15:36

Après notre virée à Chamarel, nous avons décidé de nous arrêter pour déjeuner. Sur la route, nous avons trouvé ce restaurant plutôt sympathique, Zananas ( si je me souviens bien du nom).
Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket

Nous avons pu tester entre autre de la langouste et Laëtitia s'est même offert de le luxe de goûter un rhum arrangé ( à 50 roupies le rhum, ca vaut le coup).
Nous nous en sommes sorti aux environs de 750 roupies chacun ( entrée,plat de résistance, dessert, boisson), ce qui équivaut à peu près à 18 euros, une bonne affaire donc.

De retour dans la voiture pour aller au Morne, Fabrice nous à déclaré cette incroyable constatation:

"J'ai bien mangé, j'ai les pieds qui gonflent".

Partager cet article
Repost0
19 mai 2007 6 19 /05 /mai /2007 20:40

Vous vous souvenez de notre visite à Alexandra Falls? Mais si, ce point de vue réaménagé d'où on ne voit pas les chutes, cette route bétonnée et ce chemin tout tracé qui mène directement au point de vue ( ça ne laisse aucune place pour l'imagination ...).

Petit Rappel. Ca ressemblait à ça:

Picture-126.jpg



Et bien, il y a 3 ans, voilà à quoi ressemblait ce fameux chemin en pierre:



Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket

Sacré différence non ?

____________________________________________________________________________________

You can see above what Alexandra Falls  site looks like today and how it was 3 years ago. Quite shocking...
Partager cet article
Repost0
19 mai 2007 6 19 /05 /mai /2007 15:40
Pour ressortir de Rochester Falls, nous sommes repassé par les champs de canne à sucre.

Voici à quoi cela ressemble:


Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket


Il y a énormément de champs de canne à sucre à Maurice. Quand vous êtes sur les hauteurs, vous pouvez en voir à perte de vue.


Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket


Mais comme certains d'entre nous n'avaient jamais eu l'occasion de gouter la canne à sucre, nous avons réparé cette erreur.

On sait que le plan est mur lorsque sa base est rouge foncé.
Nous en avons donc ramené un à la maison et Ricardo nous a montré comment faire:


Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket


Nous avons pu alors apprécier du sucre à l'état brut.

_____________________________________________________________

To leave Rochester Falls, we had to drive trough the sugar cane plantation. There are a lot of them in Mauritius.
Some of us never had tasted sugar cane before, so we decided to bring sugar cane back home. You know that the plan is mature when it has a red color.
Ricardo showed us how to cut it and we had the opportunity to taste raw sugar.
Partager cet article
Repost0
17 mai 2007 4 17 /05 /mai /2007 11:03

Les Rochester falls sont situées dans le sud de l'île. Pour y accéder, on doit conduire entre les champs de canne a sucre. Ces chutes ne sont pas très faciles d'accès, et nous avons encore eu peur pour la voiture. D'ailleurs, on ne peut pas conduire jusqu'au bout, même si Fabrice a essayé, et nous aons du nous garer à quelques centaines de mètres.

D'après ce que j'ai pu entendre, quelques mauriciens sont censés attendre cet endroit-là et se proposent de garder votre voiture moyennant quelques roupies. D'autres pourraient être là aussi pour vous l'"emprunter"... Nous n'avons vu personne ce jour là, et notre voiture nous attendait bien sagement à notre retour.

Contrairement aux autres cascades, on peut voir celles-ci de près. Il y avait deux mauriciens en haut de la chute qui nous ont proposé de plonger , mais nous avons refusé, car il faut savoir que c'est dangereux.

En effet, quelqu'un de la famille m'a aussi dit qu'il n'y a pas si longtemps, un mauricien a heurté un rocher en plongeant et est malheureusement décédé. A ne pas tenter donc, si on est pas un pro du plongeon.

Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket


Rochester Falls are situated on the south of the island, and to reach them, you have to drive trough the sugar cane plantations. You have to stop few hundred meters from the falls because there are too many rocks.
Sometimes there are people there who can propose to keep your car for a few rupees, but sometimes as well your car can be stolen. There was nobody there the day we went, and our car was still there when we came back from the falls.

These falls are something else than the others we saw. For a start, you see them from the bottom, and there are very close. There were two men on the top who proposed us to jump. We refused because, if they do, then, they would come ask you for a "tip".

I was told as well that, not too long ago, somebody jumped from the top , hurt a rock and died. So, it is not the best idea to try that...

Partager cet article
Repost0